Mr Gilles JOLIVALT! Le seul banquier dans tout le groupe, actuellement âgé de 69 ans ( Guy Didier est né le 12 Juin 1969 à 11 heures 20, sous le signe de la prairie et de la fécondité riante )  qui possède trois sociétés légales et qui n'ont jamais fermé.Voici 25 ans que ce fils de prolétaire franco-allemand, ayant subi une éducation sévère et n'ayant pour principal tutrice que sa mère...

Elevé au respect des règles de vie chrétienne et protestante, Gilles JOLIVALT est à l'opposé de Mr Marc Guy PLANCHETTE, mon meilleur ami et un véritable père.Il m'avait aidé à signer un contrat légal au sein de sa société m'autorisant de travailler comme "Courtier en bourse", renouvelable chaque année.

Gilles! Reçois les plus belles fleurs bleues de ma pensée, de mon esprit, de mon toute mon âme et de mon coeur.

Gilles ! Un allemand du nom d'HOEMATTER, venu travailler à MAKABANA au Congo/Brazzaville m'avait sauvé la vie et souhaita m'emmener chez lui en Allemagne.

Le jour où je sortis de l'hôpital "Jeanne EBORI " au GABON, je venais d'être empoisonné dans les milieux du magistrat Gabriel NZET-BITHEGUET ( l'épouse de Mr Gilles JOLIVALT s'appelle Gabrielle JOLIVALT et est un juriste ), anciennement Président du Tribunal de Libreville ( et sous la Présidence d'Omar Albert Bernard BONGO, Secrétaire Général au Ministère de la Justice ), effectivement un enfant de Makabana Gilles NDJIMBI, qui souhaitait immigrer aux USA avec sa soeur Private, vint me rendre visite ...

Je devais m'attendre à rencontrer avant Mr Guy Marc PLANCHETTE ( 10 jours passés à KINSHASA chez les prêtres missionnaires), d'un autre côté, ma préférence intellectuelle puis, mon grand bonheur professionnel : Mr Gilles JOLIVALT !

Le médecin allemand avait su imprimer sa marque dans mon ADN, en sachant que je témoignerai de son travail dans mes futurs livres, à savoir, la vie sauve qu'il me rendit.

Je n'allais pas oublier une chose : cette attention tant marquée par cet européen qui s'est battu de voir l'enfant africain en vie des suites d'une maladie qui venait de tuer cents (100 enfants en France), des cas qu'il ne put sauver.Alors que mon feu père avait réussi cents cas d'opération chirurgicale, des malades herniaires et que le 101è patient fut mort deux semaines après l'opération.Il fut emprisonné à la Maison d'Arrêt de Brazzaville puis transféré à la Maison d'Arrêt de Dolisie.

J'étais le 101è patient et malade du tétanos.

J'appris à m'exprimer couramment en français grâce à cet homme blanc, ce franco_allemand.

Pourtant, les enfants malades du tétanos, lorsqu'ils survivent de cette épreuve deviennent débiles.

Je suis un homme bien portant jusqu'alors ( 48 ans et 9 mois ).

Mr HOEMATTER savait respecter le serment d'Hippocrate.

A ma sortie de l'hôpital, je me rendis chez lui avec un coq et une poule puis une somme de 20.000 Frs, j'étais âgé de 9 ans.

Non loin de la résidence du médecin, il y avait la bibliothèque rose et ne pouvait y entrer que les enfants des cadres blancs de Comilog.

Je suis souvent allé sous les bois pour m'amuser et jusqu'il put m'autoriser de lire et de participer aux activités ludiques développées par les enfants des cadres blancs.

Je suis resté attaché à la lecture des livres à la Bibliothèque rose, bien à l'entrée de celle-ci, mais l'expérience mystérieuse, à la sortie de l'épreuve du tétanos était que, justement, j'ai demandé au Docteur HOEMATTER, une craie blanche et comme les persiennes de ma salle d'hospitalisation étaient en planches, j'avais longuement écris des histoires que seul le médecin pouvait déchiffrer, car, dans son carnet de notes, il avait tout recopié.

Il pouvait s'assurer que le travail qu'il avait effectué avait réussi.

Il était content : " Guy ! Tu es maintenant guéri ! Je souhaite t'emmener avec moi en Allemagne( Un enfant malade qui était capable de renseigner avec exactitude un docteur en médecine,j'avais 9 ans mais je pouvais lui expliquer tant de choses... )

Est-ce que je peux te rendre visite à la maison chez tes parents ?

" Le mari de ma mère s'opposa à cette idée.Mais le jour où le médecin devait quitter Makabana, car, il était en fin de mission, je l'accompagnais jusqu'à l'aédrome de Makabana.Il m'embrassa tout sipmlement et me dit :" Guy ! Que Dieu te garde !"

Eh bien oui ! Après le coup manqué par mes adversaires, Madame Jeanne-Thérèse FITI OGOULA me confia, celui qui a travaillé le premier t'avait protégé suffisamment, Mr MOUSSOUNDA , je reprends les paroles de Madame FITI-OGOULA Jeanne-Thérèse : " Votre sang est aigre, passé par plusieurs tests, il demeure très protégé.Difficile pour nous de continuer avec vous, Mr MOUSSOUNDA comme si en amont, je me demandais pourqoui on ne vous avait jamais octroyé une bourse d'études pour des études universitaires très longues que vous devriez effectuées."

En note : Madame Jeanne-Thérèse FITI-OGOULA est la fille d'un riche douanier et épouse anciennement le Directeur Général de l'OPRAG et secondement l'ancien Directeur de Cabinet du Président de la République Gabonaise , Mr OMAR BONGO-ONDIMBA.

Nommée à 3 reprises Ministre de l'Education Nationale, cette enseignante de formation n'a jamais accepté de travailler au poste de Ministre.

Sa nièce  me demanda de lui remettre la partie emputée  pour d'éventuels tests.

Cette partie de mon corps qui m'avait été remise par le médecin NKHOGHE se trouve encore dans leurs milieux pour d'autres expériences.

Ici; enfin à l'âge de 48 ans et neuf mois, je puis développer une Private Bank ( THAMOUSS KIM'S BANK -STRATEGIES & EXPERTISES D'INVESTISSEMENT ) inspirée de ma première relation partenaire d'affaires avec la société allemande : www.gigainvest.eu , en ma qualité de courtier en bourse.

La société GIGAINVEST m'a aidé à mieux comprendre le secteur bancaire, car, elle avait même prédit que j'abandonnerai demain le secteur de l'assurance ( GIGA Invest Scheideanstalt GmbH
Blumenstraße 23 GIGA Invest Scheideanstalt GmbH
Blumenstraße 23 ( 23 ,Rue Mvouti au Congo/Brazzaville)


D ( Pour Didier )-77694 Kehl am Rhein ( Mon adresse physique 23, Rue MVOUTI Quartier BACONGO - DOLISIE ).

Ma grand-mère paternelle, feue Cécile MOUSSANGA est originaire de MVOUTI ( KOUILOU ).

Etant parti de Ponte-Noire de chez feue Pélagie Agnès NDZOUMBA, infirmière-sage femme, 82,Rue Paul KAMBA ( TIE-TIE), je dûs rendre l'âme à la gare de MVOUTI où je suis rentré dans le coma, accompagnée par Solange Rosine NGOMA-MBY MAMBOUTSI, nièce du feu Ministre du Gouvernement Assolant MBY'S.

Solange et les infirmiers à bord du train me réanimèrent jusqu'à mon arrivée à Makabana.

On m'allongea sur le salon en cuir du mari de maman et l'ambulance était venue me chercher à la maison pour que le médecin HOEMATTER puisse m'admettre en soins intensifs.

Puis était venu me rendre visite mon grand oncle Mr Edouard TSOBO ( Secrétaire Général à la Préfecture du Niari , vivant au centre-ville de Dolisie).

Les employés de Comilog ont connu une vie professionnelle stable et ne pouvaient pas demander à travailler ailleurs.

Cette entreprise fut classée parmi les 500 premières sociétés d'Afrique, loin s'en faut, ce que nous ne voyons plus dans villes où nombreux des chefs ont grandi dans des quartiers sans électrification ( insalubres ) et n'ont pas eu accès à l'eau potable, les maisons en planches, sans jardin ni pelouse et les enfants issus de ses familles avaient des difficultés à pouvoir  s'alimenter.

Guy Didier avait chez sa mère, femme des champs une ménagère MADELEINE "MADO" et deux jardiniers Messieurs "CHIFFON " et "LEFOND".Toute la cour de la maison était cimentée.

Je suis souvent surpris que les enfants dont la vie était pauvre avant, devenus des chefs se soient mis à se moquer de ma personne, car, marchand-libraire, qui possède déjà une domesticité ( un gardien de nuit et une ménagère ) et qui vivent dans les mappannes ( les quartiers non valorisés) pour nombreux dans les chambres non climatisées.

Et pourqoui se moquer des gens qui vivent mieux que vous ? Les délestages sont fréquents dans beaucoup de quartiers de Pointe-Noire, et nombreux sont des cadres qui n'ont pas de groupes électrogènes.

Encore moins des machines à laver chez eux.

Chers cadres ! Est-ce que vos misères d'antan  ont-elles pu émouvoir les coeurs des gens qui vous ont aidés à gravir les échelons de vos carrières?

Je sais d'avance que nombreux d'entre vous n'ont pas pu accéder à l'Université et que vous alliez jadis à l'école avec des culottes déchiquettées ( là où le bas blesse chez le Général Yukio MISHIMA ).MISHIMA se représentait mal de voir un enfant dont les parents n'étaient cadres avant devenir Ambassadeurs...

Avez-vous la piscine chez vous, une domesticité, une voiture avec un chauffeur qui accompagne les enfants à l'école, un bâteau et un avion de plaisance ?

Dispoqez-vous d'une voiture de campagne pour vos pique-niques?

Avez-vous une voiture de services et votre voiture personnelle ?

Si vous ne possédez pas de tous ses biens matériels, mais qu'est-ce qui vous rend orgeuilleux et moqueurs ?

Vous vous rendez bien compte que vos sociétés ne vous ont pas encore rendus très fiers de vos mérites professionnels.

Je vous conseillerai de ne pas déranger les marchands ( car, cette profession vaut un niveau intemédiaire entre la pauvreté,les difficultés dans lesquelles jadis vous avez vécus et la première fois quand vous avez adhérez au monde de l'occultisme; la vôtre aussi lorsque vous n'aviez pas encore de nom de famille respectable et la richesse, dans la vie future, de ce cadre de demain : le Marchand ! Il est comme vous dans votre passé de mendiant et des gens dont la noblesse ne témoigne aucun respect.

 

+ + + Résultat de recherche d'images pour "gilles jolivalt house"Domicile privé de Mr Gilles JOLIVALT, 26 Rue de la Brème 67.000 STRASBOURG.


GIGA Invest Scheideanstalt GmbH
Blumenstraße 23
L’image contient peut-être : plein air